> Nos archives > Aurélien ORTEGA

Aurélien ORTEGA

Le rythme insolite des couleurs

UN véritable magicien de la couleur et de la lumière, Aurélien Ortega! Non satisfait de créer sur la toile des villages, des panoramas, des ports superbement structurés et d'un charme évocateur exceptionnel, il trouve le moyen d'en animer les perspectives, d'en métamorphoser ciels, sols et ondes en osant d'admirables pans de lumière qui accentuent et magnifient la palette de couleurs déjà somptueuses.

Ortega n'est pas homme du Sud pour rien! Installé en Provence, il s'inspire principalement des multiples richesses du pays varois, et sur un canevas rigoureux de maisonnettes ou d'habitat plus contemporain, il trouve le moyen de tisser ses couleurs et de métamorphoser un site sympathique en un joyau de fines couleurs alternées par la poésie ensoleillée.

En effet, il est exceptionnel d'être ainsi captivé par cette Provence due à l'efficacité de nuances venues de larges rayons de lumière où se révèlent nombre d'effets subtils ou châtoyants qui transforment absolument la nature et ses motifs en un fabuleux décor.

Aurélien Ortega détient le pouvoir précieux d'inciter à un rêve celui de vivre au creux de ses œuvres, d'y entreprendre une existence dynamique dans un environnement minutieusement théâtralisé par un magicien bienfaisant, créateur de splendeurs inédites, rythmées par l'insolite d'un talent et l'audace d'un coloriste exaltant.

A. Ruellan

Aurélien Ortega : rythme et géométrie des plans verticaux

TRAVAILLER les couleurs pures et en offrir sur la toile mille nuances ! Un paradoxe ? Non, lorsqu'il s'agit de la peinture d'Aurélien Ortega, dont les compositions éclatantes, géométrisées avec esprit, ne sont qu'un étonnant miracle de lumière parmi d'audacieuses analyses des sites marins, urbains ou du paysage.

Aurélien Ortega est un homme du Sud. Comment pourrait-il l'être plus puisque, né en Algérie en 1926, il fréquenta l'école des Beaux-Arts à Oran avant de s'installer en Provence et plus précisément à Aix. C'est ainsi que le pays varois déclencha en lui cette pulsion de sensations et de coloris qu'il expérimente à souhait et magnifie avec une minutie déconcertante.

Partant de cette recherche en canevas géométriques de couleurs revigorantes, Aurélien Ortéga aurait pu se laisser aller doucement vers un informel douillet et rémunérateur, mais comment ignorer ainsi cet amour de la lumière irisée sur ses motifs et de pouvoir les reconstruire en œuvres où l'enthousiasme chromatique de ce chantre de la lumière se

mesure à l'équilibre judicieux et séduisant de compositions définies avec puissance et séduction et en décors optimistes, exaltants, où l'on aimerait s'insinuer afin d'exister en rêves sereins et scintillants !

Rythmées en élans verticaux qui renforcent la prééminence des différents plans, les peintures d'Aurélien Ortega se découvrent tel le reflet magique d'un figuratif somptueux créé en enthousiasme, où les ciels, les eaux, les ombres de mystère et les perspectives pleines de promesses saisissent l'attention tandis que le regard se repaît de lumière, en subissant la loi bienfaisante de ce magicien gourmand de splendeur.

C'est ainsi qu'un Provençal a capté les amateurs de Marseille à Lille en passant par Paris, et que, loin du pittoresque de pacotille et d'un traditionnel trop malmené, Aurélien Ortéga transmet la lumière, la poésie et l'attrait ensoleillé d'un pays de légende.

B.Quentin

Aurélien Ortega : l'intense jeu de dégradés

ORIGINAIRE d'Aix-en-Provence, profondément attaché à son pays, Aurélien Ortéga compose des paysages très structurés, déclinant les toits rouges des petits. villages varois et leur clocher sur un horizon découpé par les vallonnements des Baux-de Provence dans une lumière bleutée.

Si les constructions architecturales et l'univers des habitations l'attirent, Aurélien Ortega n'est pas indifférent au modelé du corps féminin dont il agrémente certaines de ses compositions plus. symboliques et dont le choix des tons révèle un véritable don de coloriste.

Aurélien Ortega affectionne les éclairages lumineux et structurants qui entraînent de forts contrastes de tonalités. Il n'hésite pas à simplifier la composition pour mieux exalter la lumière du paysage.

Certaines toiles possèdent la qualité plastique de la céramique comme si l'artiste avait cherché le moyen le plus efficace de fixer sur le motif l'intense jeu de dégradés qui caractérise la plupart de ses tableaux.

Sans doute cet artiste aixois, surréaliste et traditionnel, n'a-t-il pas fini d'innover pour encore mieux chanter les couleurs de son pays.

J. Delauney


Oeuvres certifiées & authentifiées

Paiement sécurisé

Carte bancaire et virement

Livraison garantie & assurée