> Oeuvres originales sur papier > LA MAISON DU PECHEUR
DEFOSSEZ Alfred île autour de la mer

LA MAISON DU PECHEUR

61.00 x 41.00 cm

2C106

Signée en bas à droite.

Plus de détails

566,04 €

Oeuvres certifiées
& authentifiées

Paiement sécurisé

Carte bancaire et virement

Livraison garantie
& assurée

En savoir plus

Alfred Defossez : la symphonie de la lumière

Né à Paris sur la rive gauche, Defossez travaille aujourd'hui dans un clair atelier de la rue des Plantes dont le nom évoque une ancienne pépinière fondée par Cels, l'un des fournisseurs de l'impératrice Joséphine à la Malmaison. L'artiste vit là en lisière de ce quartier de Montparnasse, berceau de la peinture des années trente, pépinière d'artistes en tous genres. Defossez se plaît dans cet environnement propice au rêve et à la création.

“Si on lui parle, en contemplant ses paysages, de cette lumière irréelle que Bonnard pourchassait avec une patience inspirée, son vil avoue un acquiescement complice. Si l'on pense à "ce fruit de lumière éclatante” que voyait Guillaume Apollinaire, à propos de Matisse, le sourire de Defossez prolonge son accord, mais il revendique sa propre démarche, celle d'une conquête dont il ne doute pas, malgré une inquiétude latente qui, au lieu de le paralyser, l’exalte”.

L'artiste croit à "un temps immobile, à une transfiguration de son attente, à une approche métaphysique, informulée, dans l'éblouissement de ce qui coule de ses mains comme une eau fraîche et qu'il va fixer sur la cimaise des instant où déjà demain lui fait signe", écrit Camille Sauet. Avec une palette restreinte, l’artiste exalte la luminosité et la pureté du paysage méditerranéen.

Lui seul sait peindre cet état de lumière, quand l’oeil est sur le point de vaciller, quand le dessin semble aboli et que pourtant, on ne bascule pas dans l'abstraction",  écrit Sylvie Dervin. 

Son bonheur de peindre naît d'abord de cet état de lumière. “Elle danse. Il reste de la brume sur les cimes, la forêt est ocellée de grandes trouées claires, des gloires tremblantes de poussières animées fusent entre les piliers des tronc, les feuilles sont translucides. Les chevaux fument eux aussi, comme la terre, on a la sensation de flotter dans cette fine (et divine) vapeur qui diffuse les contours”…

Alfred Defossez possède le don rare de faire dépasser à la couleur sa consistance matérielle, de la dilater, de la rendre tantôt opaque, tantôt transparente, lumineuse et insaisissable. Il nous offre, à travers une vision qui a son architecture propre, son rythme, sa couleur, ses harmonies, toute la belle symphonie de la lumière et l'essence formelle du paysage.

T. Demaubus

Personnalisation

Après avoir enregistré votre personnalisation, n'oubliez pas d'ajouter le produit au panier.

Texte

loader

* champs requis

Oeuvres certifiées & authentifiées

Paiement sécurisé

Carte bancaire et virement

Livraison garantie & assurée