> DUMONT Claude (1938-)

DUMONT Claude (1938-)

DUMONT Claude est né le 15 mai 1938 à Metz.


Il a étudié à l'École des Beaux-Arts de Metz où il fait de solides études de dessin. Puis il a suivi des cours à l'École de Montmartre. Il a côtoyé GEN PAUL et Utrillo.


C'est un peintre au style d'art de synthèse. C'est un art légèrement teinté de mélancolie, également qualifié de figuratif et romantique. Il réalise essentiellement des paysages e villages campagnards de Sologne, des maisons au bord d'un marais, des marines qui traduisent une puissance d'évocation qui justifie sa réputation de paysagiste d'ambiance hivernale et automnale. Il utilise des palettes ocre, marron, bleu, rehaussé de fins contours noirs ou blancs. Sa première exposition a lieu à la galerie d'Amiens avec le thème des paysages d'Île de France, de Somme et de Sologne, des marines de Bretagne, quelques natures mortes et des bouquets.


Ensuite, ses expositions personnelles ont eu lieu à Paris en 1976, à Rome en 1977, à Atlanta en 1980, à Cannes en 1978, à Nice en 1979, à New York à 1980, à Lille en 1977, à Amiens en 1983, à Metz en 1984, au Touquet en 1982. Il a également exposé en Italie, en Suisse, en Belgique, en Grande-Bretagne, en Allemagne et au Japon. Ses collections particulières ont été réalisées pour Patachou et Charles Bronson.


Il a remporté le prix Deauville en 1977 et le Prix de Cannes en 1978.


Il est référencé sur Artnet, Artvalue et Artprice depuis 1990. Ses œuvres ont été vendues aux enchères chez Drouot Paris et Auction international. Sa côté Akoun en 1998 était de 1200 €. Sa meilleure enchère était de 1800 € à Chantilly.


« Peintre originaire de la Meuse, Claude Dumont a su capter les douces harmonies et le charme poétique propre à sa région. Fervent adepte de la peinture de plein air, traduisant le volume par la couleur sans pour autant perdre de vue la qualité du dessin et la finesse du trait, Claude Dumont est le peintre du rêve et de la douce mélancolie, comme l’évoquent ses villages et leurs clochers, ses maisons au bord des marais ou encore ses adorables quais des bords de Seine.


Les couleurs chaudes et l’étonnante puissance de suggestion liée à un graphisme rigoureux contribuent à spiritualiser un art parfaitement maîtrisé. 


L’artiste n’hésite pas pour autant à assombrir la palette pour « dramatiser » un paysage et donner plus de force et de relief au trait qui relie les différents espaces.


Composante essentielle de son œuvre, sa manière de traiter les arbres, de donner un caractère envoûtant à ses ciels d’automne le place parmi les artistes figuratifs les plus prisés de son temps ».


B.Quentin.

par page

Oeuvres certifiées & authentifiées

Paiement sécurisé

Carte bancaire et virement

Livraison garantie & assurée